Képi de médecin major de 1ère classe Mle 1887

        KÉPI "FOULARD" D'UN MEDECIN MAJOR DE  1ère CLASSE                                       GRANDE TENUE

                               TROISIEME REPUBLIQUE.

Calot et turban en drap fin garance, bandeau en drap fin pourpre
Dessus du calot orné d'un nœud hongrois en soutache or, réservé aux officiers supérieurs du modèle après 1883 à galons plats comme pour la majorité des services et autres corps "non combattants" qui gardent réglementairement ces tresses plates jusqu'en janvier 1911.

Petits boutons dorés, timbrés  des services de santé maintiennent la fausse jugulaire dorée à la couleur de l'arme, ainsi que la jugulaire à doubles coulisses de cérémonie en cuir noir verni bordés soutaches de grade.  
Sur le devant de la coiffe, par décision du 9 février 1887, est donné un  attribut en laiton fin des services de santé, cocarde en soie tricolore cousue directement sur le calot du képi, pompon sphérique de 35mm de diamètre en cannetille or.
Cet usage, fréquent lors du port de la grande tenue, fut modifié en novembre 1910 avec la suppression du pompon héritier du shako remplacé par un plumet.

Visière en cuir verni noir, doublé de maroquin gaufré vert.

Intérieur de coiffe en soie bleu clair, avec en lettres d'or, estampillé d'un chapelier parisien "DONNY" et au-dessus une étiquette tissu avec le nom du propriétaire "Mr MARTIN", bandeau intérieur en cuir souple marron avec un liseré or posé au fer.
Bandeau intérieur en cuir souple noir.

Etat proche du neuf.

Nota:

Les grades des médecins sont équivalents à ceux des autres armes mais les appellations changent.

Pour mémoire:

Sous lieutenant:          médecin aide major de 2e classe
Lieutenant:                  médecin aide-major de 1ere classe
Capitaine:                    médecin major de 2e classe
Commandant:              médecin major de 1ere classe
Lieutenant colonel:      médecin principal de 2e classe
Colonel:                       médecin principal de 1ere classe
Général de brigade:    médecin inspecteur
Général de division:    médecin inspecteur général