CASQUE DE CUIRASSIER, MODÈLE 1872 MODIFIÉ 1874

                                       TROMPETTE MAJOR

                                    TROISIÈME RÉPUBLIQUE.

Casque entièrement en acier nickelé.La bombe, d’une seule pièce emboutie, Couvre-nuque composé d’une bande circulaire sur son plat, soudée sous le bord postérieur de la bande qu’elle prolonge, comportant trois clous en laiton doré à tête demi-sphériques rivés à l’intérieur ; d’une deuxième bande concave, formant gorge, avec angles arrondis et soudés en dedans, au bas de la première, bordé d’une sertissure en cuivre posée à cheval.Bandeau, en laiton, estampé d’une grenade enflammée ceint de feuilles de lauriers adhérent à la bombe. Sa base s’appuie sur la visière et ses extrémités sont rivées à la bombe dans la partie masquée par la rosace de la jugulaire.Chaque jugulaire est composée de 15 écailles en cuivre découpées alternativement de trois ou deux festons allant en diminuant de largeur, fixées par des crampons en fil de fer, aplatis sur une âme en cuir doublée d’une basane noire. La jugulaire de droite est garnie à son extrémité d’une petite plaque en cuivre rivée à laquelle est enchappée une boucle également en cuivre. A l’extrémité de celle de gauche existe une semblable plaque enchappant un D en cuivre garni d’un contre-sanglon en veau verni noir.L’écaille supérieure de chaque jugulaire est recouverte d’une rosace en cuivre, de forme circulaire (diamètre 43 mm) figurant quatre joncs en relief.La bombe est surmontée d’un cimier en cuivre composé de deux ailerons, d’un masque et d’un recouvrement.Ailerons ornés de palmettes et d’un filet à leur bord supérieur; le rebord est orné de feuilles d’eau, le tout estampé en relief.Une plaque en tôle étamée réunit les bords supérieurs des ailerons dont elle fixe l’écartement.Le masque servant de jonction antérieure aux deux ailerons au moyen d’une soudure, est estampé d’une tête de Méduse en relief. Le recouvrement, également estampé, représente la continuation de la chevelure de la tête de Méduse avec des serpents entrelacés. Porte-plumet en cuivre estampé, hauteur 35 mm, formant douille, est fixé obliquement, de bas en haut, à la bombe, un peu en avant de la jugulaire de gauche, au moyen de deux tiges taraudées traversant la bombe.La garniture intérieure composée d'un turban en cuir et d’une coiffe en basane marron à 7 dents de loup. Cimier orné d'une douille et d'une lentille formée de deux coquilles estampées de fleurs et de palmettes. Fixé sur le devant du cimier et supportant une houppette rouge de touffe de crin.

Crinière en crins rouge d’environ 70 cm de longueur typique des musiciens.

Le plumet et l'olive sont des reproductions.

Etat: proche du neuf.

Casque cuirassier trompette major Mle 1874